Connectez-vous

Conseils

Création d’entreprise

En cas de création d’entreprise, Fiducys accompagne l’entrepreneur dans choix de la structure juridique la mieux adaptée et établit, à partir des hypothèses qui lui son transmises, un dossier financier prévisionnel.
– Choix de la forme sociale
– SARL IR ou IS
– SAS
– SA

Etablissement de comptes prévisionnels

– Bilan
– Compte de résultat
– Tableau de financement
– Prévisions de trésorerie
Ce document permettra de vous assurer l’adéquation des fonds mis à disposition de votre projet (fonds propres, investisseurs, prêts bancaires, …) avec les besoins réels déterminés. Il permettra également de vous assurer de la viabilité de votre projet.

Rachat d’entreprise ou de société

Fiducys accompagne le repreneur dans le cadre de rachats d’entreprises ou de sociétés :
– Evaluation de la « cible »
– « due diligence » ou audit d’acquisition
– Assistance dans le montage financier
– Elaboration du schéma juridique de l’opération d’acquisition

Evaluation de la cible

Il existe de très nombreuses méthodes d’évaluation (dans les ouvrages consacrés à ce thème, on recense environ une trentaine de formules de calcul).
Ces méthodes peuvent être regroupées en trois grandes familles de méthodes d’évaluation :
– L’approche patrimoniale;
– L’approche DCF;
– L’approche par les comparables.

L’approche patrimoniale :

La méthode de l’ANR : Cette méthode consiste à agréger l’ensemble des actifs d’une entreprise, à les réévaluer à leur valeur actuelle de marché et à en déduire les dettes, elles aussi actualisées à aujourd’hui. On parle également d’actif net réévalué (ANR). Les capitaux propres et/ou actif net comptable donnent une première valeur.
Toute entreprise vaut au moins ses capitaux propres, sous réserve :
– D’une absence durable de résultat soit peu ou pas de résultat ou des pertes,
– D’une valeur comptable trop importante inscrite à l’actif du bilan par rapport à la valeur réelle.

L’approche DCF

La méthode des flux futurs de trésorerie, également désignée sous le terme de Discounted Cash Flow (DCF), est très largement admise en matière d’évaluation d’actif et traduit financièrement qu’un actif «vaut ce qu’il rapporte». Cette méthode consiste à calculer, par actualisation, la valeur actuelle nette des flux de trésorerie futurs attendus d’une activité. Dans le cadre d’une transaction, le montant ainsi déterminé correspond au prix qu’un acquéreur devrait accepter de payer pour un investissement donné, puisque cet investissement lui permettra de couvrir le coût des capitaux (dette et fonds propres) qu’il engage. Dans cette approche, la valeur d’entreprise (VE) correspond à la somme de ses cash-flows disponibles prévisionnels actualisés au coût moyen pondéré du capital engagé (CMPC) avec :
– VE : la valeur d’entreprise
– VFP : la valeur des fonds propres
– CF : le flux de trésorerie (free cash flow) généré par l’exploitation
– CMPC : le coût moyen pondéré du capital
– VT : la valeur terminale
– VD : la valeur de l’endettement financier net.

L’approche par les comparables

La méthode des comparables repose sur la comparaison de l’entreprise avec des actifs ou des sociétés présentant des caractéristiques (domaine d’activité stratégique, taille, maturité, effectifs,…) proches.
La recherche par comparaison peut s’effectuer soit à partir de :
– l’évolution des valeurs boursières de sociétés de même secteur d’activité,
– transactions récentes d’entreprises non cotées.
– mouvements internes de capital

Due diligence ou audit d’acquisition

Outre la validation du prix de vente de l’entreprise, Fiducys procèdera à un audit d’acquisition portant sur les principaux éléments qui doivent être analysés. En fonction des particularités et de la complexité de la société, Fiducys pourra être amené à solliciter un avocat spécialisé.
– Examen de la situation juridique de la société au regard du droit des sociétés
– Examen de la structure juridique et de la vie juridique de la société
– Baux commerciaux
– Participations (le cas échéant)
– Conventions intra-groupe (le cas échéant)

– Examen des litiges et des engagements
– Examen des provisions comptabilisées
– Recherche des risques potentiels

– Analyse de l’organisation comptable et du contrôle interne

– Revue des derniers comptes annuels et de la dernière situation
– Analyse du bilan
– Analyse du compte de résultat

– Analyse critique du business plan élaboré par le vendeur

– Audit fiscal
– Impôt sur les sociétés
– TVA
– Autres impôts

– Audit social
– Revue des contrats de travail
– Contrôle des bulletins de salaires et des cotisations sociales
– Vérification des obligations en matière d’institutions représentatives du personnel

Accompagnement d’entreprises innovantes

Fiducys accompagne plusieurs sociétés innovantes dans les secteurs de l’informatique et des biotechnologies.
Fiducys intervient aussi bien au niveau du statut de « jeune entreprise innovante » (JEI) que dans l’aide à l’optimisation du « Crédit d’Impôt Recherche » (CIR).

Statut « jeune entreprise innovante »

Le statut de « jeune entreprise innovante » (JEI) confère un certain nombre d’exonérations fiscales et sociales aux PME qui engagent des dépenses de recherche et développement représentant au moins 15 % de leurs charges.
– Exonération d’impôt sur les sociétés pendant 2 ans.
– Exonération de la contribution économique territoriale (CET) et de la taxe foncière pendant 7 ans sur délibération des collectivités territoriales.
– Exonération des cotisations sociales patronales.

Fiducys analyse les conditions d’application et prépare un dossier permettant de valider l’éligibilité du statut JEI auprès des services fiscaux et du Ministère de la Recherche.

Le Crédit d’Impôt Recherche

Le Crédit d’Impôt Recherche est un dispositif de soutien au financement d’actions de recherche et développement (R&D) engagées par des entreprises. Le montant du crédit est obtenu après application d’un taux sur l’assiette constituée par l’ensemble des dépenses éligibles engagées par le bénéficiaire. Pour être éligibles, les dépenses doivent s’inscrire dans le champ des activités de R&D dont la définition internationale élaborée dans le cadre de l’OCDE. Le taux du CIR est de 40% la première année, 35% la deuxième année et 30% à compter de la troisième année.
Fiducys assiste l’entreprise dans l’optimisation du CIR et dans l’élaboration de la notice technique et financière qui devra être présentée en cas de contrôle. Fiducys procèdera également à la demande de rescrit fiscal permettant de sécuriser le CIR.

Nous trouver